• Francine Picault

Pierre Brétéché (1928-2020)

Mis à jour : juil. 9



Un homme, un père, un chirurgien et un sportif passionné



Pierre est né en 1928 à Nantes. En1938, son père, chirurgien acquiert des terrains près de l’avenue Chanzy non loin de la propriété de son père pour la construction de la clinique.

« Julien Brétéché et ses fils Jean et Pierre étaient des entrepreneurs » Ils ne cesseront d’innover et de moderniser leur clinique. Elle reste la dernière clinique de centre ville.

Mais Pierre n’est pas seulement un chirurgien réputé, c’est aussi un sportif accompli.

Dès leur plus jeune âge, leur père, membre du club, initia ses enfants à la voile. J’ai eu le privilège de passer un après-midi avec ce grand monsieur il y quelques années. J’étais très impressionnée mais très vite sa simplicité et sa gentillesse ont opéré et nous avons bavardé longtemps de son enfance, de sa famille et de voile bien sûr! Il souffrait déjà d’un problème de cécité mais il m’avait tout de même tapé à l’ordinateur un écrit relatant des souvenirs de sa jeunesse. Après m’avoir offert un jus de fruit, nous nous sommes quittés et j’étais fière d’avoir pu partager ce moment avec cet homme et ce beau parcours de vie !

Un souvenir de Pierre : « Le siège du SNO était rue de Bréa et sa base sut l’Erdre à Gachet. J’avais une dizaine d’années Il y avait à cette époque un ponton auquel abordait la navette de l’Erdre. l’auberge du Vieux Gachet était une exploitation agricole entre les mains du père Gerbaud. Il devait laisser un local à disposition du SNO ; J’ai souvenir de dériveurs au mouillage dans l’anse du manoir de la Régate, des Snipes essentiellement et aussi le plongeon de mon père. Les plates du père Gerbaud servaient d’annexes pour accéder au mouillage. Et puis la guerre est arrivée. Les dériveurs ont disparu… »


Après la guerre, Pierre fera du Moth et sera champion de France en 1946 .Il navigue beaucoup et se bagarre souvent avec son ami Roger Tiriau…Puis vint une longue période d’inactivité ou Pierre se consacrera à ses études. Il revient à Nantes en 1962 et renoue avec sa passion de toujours. Il fera du 5.05 et du 5M50. En 1968, ce fut le couronnement avec la sélection aux Jeux Olympiques d’Acapluco avec Roger Tiriau et Gilles Brück (en 5M50)

Ils finirent 10ème. Dans notre entretien Pierre parlera avec émotion de cette belle aventure humaine et sportive dans un pays marqué par les évènements politiques suite aux massacres d’étudiants se révoltant contre la ségrégation raciale.

Pierre prendra la présidence du SNO de 1965 à 1974. On gardera de lui l’image d’un président entrepreneur, affable, assez secret, directif et très respectueux des gens…

Puis la retraite arrivée, il continuera à naviguer en habitable et sur le bateau de son fils ,un 7M50 .

Il revenait régulièrement au club et c’était toujours un plaisir de revoir ce sourire .Son intérêt pour le club était intact et son regard bienveillant attirait naturellement la sympathie

Merci Monsieur Brétéché et bon vent dans la mer de l’au–delà …



0 vue

EN DIRECT D'INSTAGRAM

©2020 par SNO Nantes